Voyage en INDONÉSIE | Itinéraire de 12 jours à Flores

Voyage en INDONÉSIE | Itinéraire de 12 jours à Flores

Flores, c’est notre coup de coeur 2019 ! Avant d’organiser ce voyage pour début septembre, deux destinations étaient sur le tapis : Bali ou la Grèce. On a eu la Grèce sous les yeux tout l’été avec Instagram et on s’est dit qu’en septembre ce serait idéal pour visiter ces îles très prisées en juillet/août puis on rêvait quand même d’un autre pays d’Asie. Bali nous est rapidement venu à l’esprit puisque Septembre est le mois idéal pour s’y rendre contrairement à d’autres pays d’Asie comme la Thaïlande ou le Cambodge, c’est la mousson de ce côté.

Bref, nous n’arrivions pas à nous décider et c’est en discutant avec une amie proche qui est allée à Flores en septembre 2017 que nous avons commencé à nous renseigner sur cette île d’Indonésie. Quelques blogs parcourus nous ont mis des étoiles dans les yeux (coucou lesdroners et onedayonetravel), c’est décidé : on part en sac à dos à Flores en Indonésie !

Étape 1 : Labuan Bajo et le parc national de Komodo (3 nuits)

Après deux nuits sur l’île de Bali, nous poursuivons notre voyage en Indonésie. Nous prenons un vol tôt le matin de Bali à Labuan Bajo. 1h30 de vol plus tard, nous posons les pieds sur l’île de Flores, impatients de découvrir ce petit bout de terre ! Nous profitons de cette première journée sur l’île pour : chiller à l’hôtel au bord de la piscine, se balader dans la ville et repérer les lieux, trouver une croisière de 2 jours/1 nuit pour le lendemain.

Prix et détails de la croisière

Après avoir comparé les prix de plusieurs agences de voyage sur la rue principale de Labuan Bajo, nous réservons notre croisière avec Kharisma Tour pour 900K IDR par personne, soit environ 58€. Ce prix comprend : la nuit en cabine double (partagée avec un autre couple), tous les repas et boissons, le prêt de matériel de snorkeling et les frais d’entrée de chaque île visitée. En plus de ce tarif, il faut rajouter 600K IDR (environ 39€) par personne qui sont les taxes d’entrée dans le parc national exigés par l’Etat.

Cette croisière dans le parc national de Komodo nous a coûté au total presque 100€ par personne. Il est tout a fait possible de choisir une option moins onéreuse, ce fut le cas de certains voyageurs, en choisissant de dormir à la belle étoile sur le pont du bateau (confort minimum, parfois pas de matelas mais certainement une expérience à vivre).

Le lendemain matin, nous avons rendez-vous devant l’agence à 7h30 pour le départ de cette excursion. Labuan Bajo est la porte d’entrée pour visiter le parc national de Komodo. Beaucoup de voyageurs viennent à Flores uniquement pour cette activité touristique et ne visitent pas le reste de l’île qui offre pourtant de merveilleux paysages. Les îles volcaniques qui composent le parc national de Komodo sont nombreuses et deux d’entre elles sont peuplés par l’une des espèce les plus dangereuse de prédateur sur Terre : les varans de Komodo.

C’est sur les îles de Rinca et Komodo que vous pourrez observer ces dragons à l’allure de lézards géants, qui peuvent mesurer jusqu’à 2m50 de long, pouvant courir jusqu’à 20 km/h et qui produisent dans leur mâchoire un venin mortel. Leur attaque consiste à mordre leur proie et attendre quelques jours le temps que le venin tue l’animal pour pouvoir le manger. Ils se nourrissent de biches, cerfs, cochons, singes… Et de tous ceux qui co-habitent avec eux sur les îles (sauf les rangers !).

Pendant cette croisière, nous avons observé de magnifiques îles aux reliefs bien marqués, nous avons fait du trekking pour atteindre de beaux points de vue sur l’archipel et avons explorer de magnifiques fonds marins grâce à nos masques et tuba.

Voici la liste des stops effectués durant la croisière :

  • Rinca island : première île d’observation des varans de Komodo. Il faut compter 2h de bateau depuis Labuan Bajo, temps consacré à la rencontre avec les 20 voyageurs avec qui nous partagerons cette expérience.
  • Komodo island : deuxième île d’observation des varans de Komodo jusqu’au coucher du soleil.
  • Padar island : l’une des plus belles île inhabitée que nous avons vu avec ses plages de 3 couleurs différentes : sable blanc, sable gris et sable rose.
  • Pink beach : une plage de sable rose, un paradis indescriptible et une beauté inoubliable (située sur Padar island mais accessible en bateau uniquement).
  • Snorkeling à « Manta Point », un endroit au milieu des îles où les raies Manta sont souvent observées. Malheureusement pour nous, ce n’était pas la saison (la période propice est d’octobre à mars).
  • Kanawa island : un dernier stop avant la fin de l’excursion. Une petite île pour se détendre et observer les nombreuses étoiles de mer dans l’eau.
Padar island
Kanawa island
Pink beach (Padar island)

Conseils & bonnes adresses à Labuan Bajo

  • Vol Bali – Labuan Bajo (Komodo) avec Garuda
  • Taxi de l’aéroport de Labuan-Bajo à l’hôtel : 50k IDR (10 minutes)
  • Notre hôtel pour la 1ère nuit : le Seaesta, un hébergement très récent qui a ouvert ses portes en juin 2019 ! C’est une auberge de jeunesse qui propose des dortoirs mais aussi des chambres doubles. Les plus : une jolie piscine, un lieu propice au rencontres, de bons cocktails et une belle vue sur la baie (surtout au coucher du soleil !). Propreté irréprochable et personnel très accueillant. Nous avons dormi dans un dortoir mixte de 8 lits pour environ 15€/nuit par personne.
  • Notre hôtel pour la 2ème nuit (au retour de la croisière) : Green Hill Hotel, situé à 3 minutes à pied du port sur la rue principale de Labuan Bajo. Reservé à l’avance sur Agoda, 30€ la nuit.
  • Pour dîner, on vous conseille le Fish Market où vous pourrez choisir votre poisson et le faire cuisiner devant vous. Fraîcheur garantie !
  • Nous avons aussi dîné au Happy Banana, un restaurant japonais pas mauvais mais pas excellent non plus et les prix sont assez élevés. Il est classé 3ème meilleur restaurant de Labuan Bajo sur Tripadvisor.
Vue depuis la terrasse du Seaesta

Étape 2 : Ruteng, rizières et rencontre avec les étudiants (2 nuits)

Dès le lendemain matin, nous recherchons un moyen de transport pour nous rendre à Ruteng. Quelques négociations avec des locaux dans la rue et nous voilà dans un minibus que tous les deux. Le chauffeur klaxonne toutes les 10 minutes avec la fenêtre ouverte en criant « Ruteng » au cas où d’autres voyageurs ou locaux voudraient partager le trajet. Sans succès, nous roulerons donc pendant 3h30 sur des routes sinueuses en tête à tête avec notre chauffeur, fumant une clope tous les quarts d’heure et faisant crier le vieux moteur du véhicule non climatisé (prévoyez un cachet pour le mal des transports avant le trajet si vous êtes sensibles et des petits sacs bleus sont à votre disposition).

Arrivée à l’hôtel vers 12h , nous posons nos sacs et nous allons chercher un endroit pour manger (voir mes bonnes adresses juste après). C’est le ventre rempli que nous nous baladons dans le centre ville qui n’est pas très beau mais nous savons que les points d’intérêts se situent aux alentours. La ville est assez bruyante et il y a beaucoup de circulation. Au cours de notre marche digestive, nous rencontrons Denys & Hendricks qui nous abordent très joyeusement, deux élèves en uniforme scolaire qui veulent pratiquer leur anglais. Nous prenons plaisir à faire connaissance avec eux et ils nous emmènent visiter leur école de tourisme. Un moment d’échange inattendu et inoubliable, nous nous sommes retrouvés dans une classe devant des élèves souriants, curieux et enchantés de pouvoir discuter avec des touristes. Cette expérience restera gravée dans nos mémoires !

Le soir venu, nous avons rendez-vous avec Denys & Hendricks à la fête foraine qui se déroule devant la mairie. Il y a un concert et même des élèves de l’école de tourisme qui présentent un spectacle de danse. Nous en profitons pour goûter des brochettes de viande et d’autres spécialités locales.

Notre deuxième journée à Ruteng est consacrée à la découverte des alentours et principalement des rizières en toile d’araignée (spider fiels). Nous louons un scooter pour la journée pour sillonner les routes de la région. Premier arrêt programmé : les rizières, que l’on observe depuis une colline. Sur le bord de la route, plusieurs locaux proposent un accès à cette colline pour observer les champs de riz moyennant quelques roupies. Comme nous aimons faire vivre la culture locale, nous décidons de nous arrêter chez l’un d’entre eux. Le tarif est de 20k IDR par personne (1,30€ environ) et nous pouvons même goûter au café local produit sur l’île et en apprendre davantage sur l’origine de cette forme insolite des rizières. Cette forme est similaire aux toits des maisons traditionnelles et représente l’union des communautés qui se réunissent au centre pour la paix et le partage.

Après cet échange très intéressant, nous décidons d’aller nous balader au coeur de ces rizières. Nous rencontrons un cultivateur qui nous emmène voir sa parcelle. Marcel ne parle pas un mot d’anglais mais son sourire nous réchauffe le coeur pendant toute la balade ! Puis nous continuons notre parcours à scooter sur les routes sinueuses. Chaque habitant que nous croisons, nous salue avec un sourire jusqu’aux oreilles. Nous passons plusieurs heures à chercher la cascade Tengkulese que nous n’avons pas trouvé. Les routes étaient en très mauvais état et il fallait être prudent, nous ne voulions pas prendre le risque de crever une roue en pleine montagne et la nuit commençait à tomber alors nous sommes rentrés. Cela ne nous a pas empêcher d’observer de jolis paysages sur la route !

Conseils & bonnes adresses à Ruteng

  • Le trajet Labuan Bajo – Ruteng en minibus nous a coûté 150k IDR par personne (environ 10€)
  • Nous avons beaucoup apprécié notre hôtel : le Spring Hill. Nous l’avions réservé à l’avance sur Agoda.com pour 113€ les deux nuits.
  • Une petite faim ? Nous nous sommes arrêtés au C’Breizt, une sorte de KFC local. Ici, les frites sont remplacés par du riz !
  • Location d’un scooter pour la journée (à l’hôtel) : 100k IDR + 30k IDR de carburant
Vue depuis notre chambre à l’hôtel Spring Hill

Étape 3 : Bajawa, villages traditionnels et le mont Inerie (1 nuit)

Bajawa fut l’étape la plus courte de notre voyage à Flores. Depuis Ruteng, nous avons pris un minibus d’environ 15 places et le trajet a duré 4h. Nous sommes arrivés en fin de journée, la nuit était déjà tombée et notre hôtel était un peu excentré du centre-ville. Nous sommes donc restés à l’hôtel pour dîner (le restaurant a ouvert juste pour nous) et nous reposer. C’est seulement le lendemain matin que nous avons loué un scooter pour aller découvrir le village traditionnel de Bena. Les routes sinueuses sont jolies, vous traversez une forêt de bambous et vous pouvez profiter d’une belle vue sur le mont Inerie.

Nous avons demandé à notre hôtel de nous trouver un transport pour aller à Riung en début d’après-midi. Un minibus de 9 places est venu nous chercher à l’hôtel et 6 autres locaux nous ont rejoint pour effectuer le trajet ensemble. Le GPS indiquait 2h de route mais la route était dans un état médiocre, nous roulions à 50km/h et nous avons mis 3h pour aller à Riung. Nous avions hâte d’arriver !

Conseils & bonnes adresses à Bajawa

  • Trajet Ruteng – Bajawa en bus de 15 places (compagnie Gunung Mas) : 90k IDR / personne
  • Location d’un scooter : 100k IDR la journée (auprès de l’hôtel)
  • Nous avions réservé une nuit à l’hôtel Silverin, très sommaire mais le lit était confortable et les draps propres. Nous avons payé 23€ la nuit sur Agoda.com. On vous conseille de réserver votre nuit à l’avance car le choix des hôtels est limité !
  • Prévoyez un pull car il fait frais le soir et de quoi boire et manger si vous arrivez en soirée car le restaurant n’est pas toujours ouvert
  • Pour déjeuner, on vous conseille le Ditos (wifi gratuit)
  • Pour aller au village de Bena, nous avons utilisé Google maps en téléchargeant la carte de Flores hors ligne. L’entrée du village coûte 25k IDR / personne.

Étape 4 : Riung, le parc marin des 17 îles (2 nuits)

Après ce trajet qui nous a paru interminable, nous sommes bien arrivés à Riung. Une toute petite ville avec une rue principale où se situent les hôtels, chambres d’hôtes et quelques restaurant. Nous déposons nos affaires à l’hôtel et nous rendons au restaurant Rico Rico sur les recommandations de nos hôtes afin de réserver une excursion dans la parc marin pour le lendemain. Nous rencontrons alors Aten qui nous propose un bateau privé et un itinéraire « sur mesure » pour 400k IDR par personne avec déjeuner inclus (environ 27€ par personne).

Description de notre croisière à Riung :

  • Premier arrêt : observation de chauves-souris. C’était la première fois que nous en voyons autant, en plein jour et d’aussi grandes ! Elles étaient des centaines accrochées au arbres.
  • Nous passons le reste de la journée à alterner les arrêts snorkeling et quelques îles paradisiaques où nous sommes seuls pour la majorité ! Un cadre incroyable, une faune marine exceptionnelle, voilà ce qu’on retiens de cette excursion !
  • De plus, Aten nous a concocté un délicieux repas local avec du poisson grillé, du riz, des chips de crevettes et de la Bintang (bière locale)

Conseils & bonnes adresses à Riung

  • Notre hôtel : Bintang Wisata. Si nous recommandons cet hôtel c’est uniquement pour la gentillesse et l’accueil de Yuni, un coup de coeur pour cette adorable fille qui a su nous aider et nous faire rire pendant notre étape à Riung. L’hôtel est très sommaire : pas d’eau chaude ni de wifi, pour le confort ce n’est pas ce qu’on recommande !
  • Pour dîner, le choix est limité. On a mangé au Café Rico Rico au port ainsi qu’au Pato resto situé à quelques minutes de l’hôtel.
  • Il n’y a pas de distributeur à Riung, mieux vaut avoir du cash sur soi
  • Pour rejoindre notre prochaine étape, Moni, nous avons opté pour un chauffeur privé. Celui-ci nous accompagnera jusqu’à la fin du séjour, car les horaires des bus ne nous convenaient pas et il fallait changer de bus à Ende sans avoir la garantie qu’un autre bus partirai pour Moni dans la même journée. Ce service nous a coûté 700k IDR pour 3 jours (environ 47€) et notre chauffeur a été vraiment top ! Il s’appelle Gusti et vit avec sa famille à Maumere.

N’hésitez pas à contacter GUSTI si vous souhaitez un chauffeur pour votre voyage à Flores +082387247805 (par WhatsApp) et à lui dire que vous venez de notre part !

Étape 5 : Le volcan Kelimutu ( 1 nuit)

Avant dernière étape du voyage : Moni et le volcan Kelimutu. Avec notre chauffeur Gusti, nous sommes arrivés à Moni en début d’après-midi en ayant fait un arrêt à Bluestone Beach, une plage de galets bleus comme son nom l’indique ! Un stop agréable pour se rafraichir avec un smoothie et/ou manger. Une fois installés dans notre petit bungalow, nous nous sommes reposés avant de sortir dîner. Le réveil était programmé à 4h du matin, alors nous avons dîner tôt et sommes rentrés nous coucher.

Réveil en pleine nuit, nous nous préparons pour aller voir le lever du soleil au sommet du volcan Kelimutu. Depuis Moni, il y a environ 30 minutes de route puis une fois arrivée à l’entrée du parc national, il y a 30 minutes de marche pour arriver au sommet. Rien de très physique, on s’attendait pas à ce que ce soit aussi facile ! La particularité de ce volcan est qu’il abrite 3 lacs de cratère, des lacs sacrés pour les indonésiens. Selon leur croyance, chaque lac accueil les esprits des défunts : le lac Tiwu Ata Mbupu (bleu foncé) est celui des ancêtres, le lac Tiwu Nuwa Muri Koo Fai (bleu turquoise) est celui des âmes jeunes et enfin le lac Tiwu Ata Polo (rouge-brun) est celui des mauvais esprits.

Sur les photos, vous n’apercevrez pas les couleurs des lacs. Le lever de soleil était sublime mais si brumeux que nous avons très peu vu les lacs. Mais je vous invite à regarder sur Google images, il y a de très belles photos par temps clair !

En revenant vers Moni pour récupérer nos affaires, nous avons fait une halte à une source d’eau chaude en traversant de superbes terrasses de rizières !

Conseils & bonnes adresses à Moni

  • Notre hôtel Geckos Homestay fut idéal, on vous recommande ces petits bungalows ! A partir de 16€ la nuit avec petit déjeuner.
  • Pour dîner, nous sommes allés au Mopi’s, un restaurant branché avec une jolie vue et de bons cocktails (et de la wifi !)
  • Prévoir des vêtements chauds et un coupe vent pour la randonnée au volcan. Il y a beaucoup de vent et il fait aux alentours de 7 degrés au sommet (le matin). Prévoir aussi une lampe torche ou une lampe frontale car le sentier n’est pas éclairé.
  • L’entrée au parc national est payante et coûte 155k IDR / personne (environ 10€)

Étape 6 : Kokka beach et détente à Maumere (2 nuits)

Notre chambre au Coconut beach resort

Dernière étape de ce voyage à Flores : Maumere. Avant de rejoindre notre dernier hôtel du séjour, nous faisons un arrêt à Kokka beach. Une très jolie plage pour se détendre. Attention, les courants sont forts et il y a de grandes vagues. Prudence lors de la baignade !

Nous avons déjeuné sur la plage et avons profité de ce lieu avant de continuer la route vers Maumere. Ce voyage se terminera au Coconut Garden Beach resort, dans un super bungalow sur la plage. Nous avons adoré cet hôtel eco friendly, sa décoration, son calme… Tout était parfait ! A tel point que nous sommes restés 2 jours entiers à chiller au bord de la mer et à nous détendre dans ce cadre paradisiaque.

Pour rentrer en France, nous avons pris 3 vols :

  • Maumere – Bali avec la compagnie Lion Air. Nous avons payé 85€ /personne pour ce vol aller simple. Attention, les bagages ne sont pas inclus dans le prix des billets. On vous conseille d’acheter un supplément bagage à l’avance sur le site de la compagnie, le prix à l’aéroport est plus cher qu’en ligne !
  • Dans la même journée, nous avons pris un vol Bali-Bangkok avec Thai Airways. Nous sommes restés 1 nuit à Bangkok et le lendemain soir nous avons pris un vol Bangkok-Paris toujours avec Thai Airways.
Koka beach

Infos pratiques pour voyager à Flores

L’île de Flores est située dans l’archipel de l’Indonésie, le plus grand du monde selon Wikipédia : plus de 13 400 îles, rien que ça ! 360 kms en longueur, plusieurs volcans, des vallées, des parcs marins, des rizières… Flores dispose d’une variété de paysage et de climat pour satisfaire tous les types de voyageurs.

Quelle est la meilleure saison pour visiter Flores en Indonésie ?

  • Saison sèche : de mai à octobre
  • Saison humide : de novembre à avril

Comment aller à Flores depuis Paris ?

Pour aller de Paris à Flores, nous avons voyagé avec la compagnie Thai Airways de Paris à Bali (avec une escale à Bangkok) puis nous avons pris un vol Bali-Labuan Bajo avec la compagnie Garuda.

Formalités d’entrée en Indonésie

Si vous avez un passeport français, vous pourrez séjourner en Indonésie sans visa préalable pour une durée de 30 jours maximum. Votre passeport doit être en bon état (pas de page déchirée ou abîmée), une ou plusieurs pages vierges et une validité d’au moins 6 mois après le date de retour. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de l’ambassade ou le consulat d’Indonésie en France ou sur le site info.gouv.

Faut-il retirer de l’argent avant d’arriver en Indonésie ?

A cette question nous répondons que c’est toujours bien d’avoir une petite somme en liquide sur soi « au cas où » mais sachez qu’il y a des distributeurs un peu partout à Flores. Renseignez-vous auprès de votre banque avant le départ pour connaître les frais de retrait à l’étranger ou munissez-vous d’une carte « sans frais bancaires » idéale pour les voyages. Nous utilisons Revolut depuis plusieurs années et nous en sommes ravis.

Flores est-elle une destination sûre ?

Nous nous sommes sentis en sécurité partout où nous sommes allés. En tant que femme, des regards un peu insistants mais ce n’est pas allé plus loin. Les gens sont prêts à vous aider si vous leur demandez gentiment. Lorsqu’on voyage beaucoup, on sait qu’il faut s’adapter au cultures et aux coutumes. On se renseigne toujours un minimum avant de partir sur les do’s et les don’t du pays ou de la région.

Comment se déplacer sur l’île de Flores ?

  • Minibus partagés
  • Bus locaux
  • Chauffeurs privés
  • Bateau
  • Avion
  • Scooter

Les possibilités sont larges et cela dépend vraiment de votre façon de voyager. Nous avons testé tous ces modes de transport pendant ce séjour. Hormis l’avion, notre transport préféré fut la voiture avec chauffeur privée. Les avantages : gain de temps, vous pouvez vous arrêtez quand vous voulez et où vous voulez, Gusti ne fumait pas au volant et on avoue que ça c’était vraiment un point fort ! Les conducteurs de minibus ne se soucient pas d’avoir des clients non fumeurs à bord… Le trajet peut être pénible ! Le seul inconvénient : le prix qui est plus élevé que les autres transports. La privatisation, ça se paie. Nous avons aimé pouvoir louer un scooter à la journée à la plupart de nos étapes, c’est un moyen économique et pratique pour visiter cette île à son rythme en étant indépendant.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, je vous remercie de m’avoir lue ! En conclusion, on recommande à tous de découvrir cette île préservée d’Indonésie qui est clairement l’opposé de Bali mais qui ne va pas tarder à devenir très touristique d’après nous. A Labuan Bajo, il y a déjà un Starbucks, bientôt un McDonalds et de nombreux hôtels en construction… Le tourisme est en plein boom à Flores !



2 thoughts on “Voyage en INDONÉSIE | Itinéraire de 12 jours à Flores”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.