ARTICLE COLLABORATIF | On mange quoi de bon dans le monde ?

ARTICLE COLLABORATIF | On mange quoi de bon dans le monde ?

Sur ce blog de voyage, j’ai souvent évoqué la cuisine du monde à travers des recettes, des présentations de plats locaux ou encore des bonnes adresses car la nourriture est pour moi un aspect très important du voyage. Je peux même décider de visiter un pays pour goûter à sa gastronomie ! Le Mexique par exemple m’attire beaucoup non seulement pour ses cenotes, ses sites mayas ou encore ses plages mais surtout pour son guacamole, ses burritos et ses fajitas. Une cuisine que j’affectionne beaucoup et que je reproduit régulièrement à la maison. Pour enrichir cet article j’ai proposé à 4 blogueurs d’écrire sur le sujet en leur posant une simple question : on mange quoi de bon dans le monde ?

LES SUCRERIES CANADIENNES

 

Je sais ce que vous allez me dire : « on ne va pas au Canada pour sa nourriture, mais plutôt pour ses paysages ou ses habitants. A la rigueur, il y a la Poutine ». Et vous auriez tort, parce qu’il y a plein de petits choses à goûter pour les palais un peu curieux.
Alors oui, il y a bien évidemment la Poutine, un plat qui porte le prénom du président russe et qui me fait rire à chaque fois que je l’entends (il m’en faut peu). Mais il y a aussi pleins d’autres petites choses absolument délicieuses et très grasses !

La tire d’érable est une sucette au sirop d’érable que l’on roule autour d’un bateau sur de la neige fraîche. La tarte au sucre qui n’a rien à voir avec celle que je connais à Lyon. Beaucoup plus épaisse et plus sucrée, elle se déguste avec de la crème fouetté et une bonne boisson chaude. Les bagels de Montréal, qui sont une réelle institution, là-bas et attention à celui qui ose dire qu’ils viennent de New York ! Les vrais de vrais se trouvent dans le quartier de Saint-Viateur et peuvent avoir plusieurs saveurs : nature, pépites de chocolat, romarin, sel marin…

Enfin il y a mon coup de cœur : les queues de castor ou Beaver Tails. Sous ce nom barbare se cache une pâtisserie venue d’Ottawa (une petite boutique près du marché By), à mi-chemin entre une crêpe et une gaufre, que l’on recouvre de ce que l’on veut : sirop d’érable, chocolat fondu, cannelle, petits bonbons… Comme je vous l’avais dit : c’est gras mais, c’est bon ! Et puis, le gras c’est la vie, non ?

Tiphaine du blog Mes Petits Carnets


UN TACOS QUI A MARQUE LEUR ROADTRIP

EN CALIFORNIE

Photo via Yelp

Lors de nos quelques voyages, nous avons pu gouter à différentes cuisines et il est assez difficile de choisir un lieu et un plat qui sort vraiment du lot. Mais puisqu’il faut en choisir un, je prendrais un plat somme toute assez commun, mais qui pour une fois m’a vraiment laissé un souvenir impérissable.

Vous allez rire, mais je vais vous parler d’un Tacos que nous avons mangé lors d’un Road Trip en Californie. Nous étions pour quelques jours à Los Angeles et avant de partir vers les parcs nationaux, il fallait que l’on trouve de quoi se restaurer. Nous étions partis sur le fait de se faire un restaurant, mais sans trop perdre de temps pour ne pas arriver de nuit. Après quelques recherches  sur les comparateurs, nous sommes tombés sur une adresse réputée pour ses Tacos et sa bonne ambiance.

Nous nous sommes laissé tenter et je dois avouer qu’avant de gouter, je ne trouvais pas cette idée atypique. Mais une fois sur place, nous avons pris beaucoup de plaisir à manger ces tacos et burritos. Les tarifs étaient très corrects, le lieu était très propre et familial. Grâce à vous, je fais appel à mes souvenirs à ce sujet et je viens de me rendre compte que c’était en 2013. Un petit tour sur Google et je me rends compte que l’adresse est toujours ouverte et très bien notée.

L’ambiance d’un Road Trip, un arrêt à Los Angeles pour se manger de la cuisine mexicaine. Reprendre la route vers les terres et les parcs nationaux … vous l’aurez compris, je suis fan de ce planning !!

L’adresse :

Tacos Tu Madre

1945 1/2 Westwood Blvd
Los Angeles, CA 90025
États-Unis

West Los Angeles

Comparateur YELP :

https://www.yelp.fr/biz/tacos-tu-madre-los-angeles

Christophe & Viviane du blog We Love New York


LA CUISINE GRECQUE :

HEALTHY ET GOURMANDE

 

Si nous devions partir illico presto pour y retrouver une cuisine que l’on affectionne tout particulièrement et que l’on peut d’ailleurs reproduire assez facilement à la maison, nous irions en Grèce et plus précisément dans les Cyclades. Nous avons effectué deux séjours à la découverte de superbes îles rocheuses tondues par le vent et le soleil et nous avons aussi succombé à la cuisine grecque, à la fois délicieuse et généreuse, à l’image de ce peuple insulaire que nous avons rencontré. On s’est littéralement empiffrés de leurs douceurs à base de yaourt grec, de fruits et de miel mais aussi des cafés glacés, de copieuses moussakas, de tzatzikis bien aillés, de succulentes salades grecques. Et puis, il y a eu la découverte du poulpe/de l’octopus…. grillé ou préparé dans une sauce à base de vin. C’est un met délicieux quand il est bien cuisiné, tendre à souhait ! Il est d’ailleurs servi sans accompagnement. Bon à savoir pour se déculpabiliser, la cuisine grecque a été classée “patrimoine mondial immatériel de l’humanité” en 2010 par l’UNESCO pour ses bienfaits sur la santé. Et puis, rien de tel qu’un Raki, eau de vie à la grecque, pour danser quelques pas de Syrtaki sur un voilier avec les locaux, ambiance joviale assurée et souvenir mémorable pour nous !

Amandine & Benoît du blog Les Love Trotteurs


LE PLAT NATIONAL EN POLYNESIE

Résumer en quelques lignes la cuisine locale polynésienne serait un peu délicat de ma part, mais voici un petit aperçu qui j’espère vous mettra l’eau à la bouche ! Je vais vous parler de poisson, fruits et cuisine chinoise locale 😉
Si je devais résumer l’art culinaire polynésien en un aliment, ce serait indéniablement le poisson. Poisson du lagon ou du large, cru, mi-cuit, grillé, à la vapeur ou au citron, les déclinaisons ne manquent pas ! Le plat national est le poisson cru au lait de coco : du thon mariné dans de l’eau salée puis servi baigné dans du lait de coco et du jus de citron avec des légumes (concombres, tomates, carottes, oignons). C’est vraiment un plat que j’adore, et c’est le premier plat qui manque aux Polynésiens qui vivent à l’étranger ! (cf photo)
Bien sûr, la cuisine polynésienne ne se résume pas à ça. Comme dans tous les pays tropicaux, on y jouit d’une grande richesse en terme de produits de la terre, que ce soit des fruits, des légumes ou encore des tubercules et autres : mangues, bananes, ananas – ceux de Moorea étant parmi les plus goûteux du monde -, pamplemousses, pastèques, goyaves, corrosols, ramboutans (famille des litchis), logans (ou “yeux de dragon”), pommes cythères, fruits de la passion, barbadine, taro, fe’i (banane cuite), uru (fruit de l’arbre à pain, patates douces. Ainsi, les petits déjeuners peuvent être très colorés et les repas traditionnels très variés.
Enfin, la communauté chinoise polynésienne, implantée depuis plus d’un siècle, a largement imprégné la cuisine locale. Les plats chinois ont été adaptés au palais polynésien, et on mange “chinois” comme on achèterait du pain en Métropole, pour exagérer à peine ^^ Ma’a tinito (littéralement “plat chinois” en tahitien, un mélange de haricots rouges, de viande et de divers légumes), chao men (idem mais avec des nouilles au lieu de haricots), poulet au citron, boeuf braisé, porcelet au lait de coco, poulet blanc, poisson au gingembre, etc : la liste est longue, comme celle des restaurants chinois implantés en Polynésie !
Je pourrais vous parler encore longtemps de la cuisine locale polynésienne, mais je vais m’arrêter là. Si vous souhaitez en savoir plus, mon petit doigt me dit que le sujet sera abordé et approfondi dans les mois à venir sur mon blog 😉

LA CUISINE THAÏE

Photo prise au marché de Mae Klong en novembre 2017

A mon tour désormais de vous parler de ma cuisine préférée qui est sans surprise la cuisine thaïe. Ma mère étant une excellente cuisinière, elle m’a transmis l’amour pour le curry rouge, le Tom Yam, le riz gluant à la mangue, le phadthai et d’autres spécialités aussi nombreuses soient-elles. Je trouve cette cuisine très variée et je n’ai jamais entendu quelqu’un dire qu’il n’aime pas manger thaïlandais ! Il y a tellement de plats différents qu’il me serait impossible de choisir lequel est mon préféré mais si je devais vous en conseiller un seul ce serait bien évidemment le phadthai qui est le plat national du pays. Il est d’ailleurs très facile de reproduire ce plat chez soi. J’envisage de vous publier la recette bientôt pour vous donner envie d’y goûter et d’aller (ou retourner) en Thaïlande 😉

 

 

J’espère que cet article vous a plu et vous a donné envie de découvrir un pays par sa gastronomie. Merci aux blogueurs ayant participé à ce premier article collaboratif ! Et vous, quel est votre cuisine préférée et pourquoi ?



4 thoughts on “ARTICLE COLLABORATIF | On mange quoi de bon dans le monde ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *