10 conseils et astuces pour voyager au Vietnam

10 conseils et astuces pour voyager au Vietnam

Je clôture la série d’article sur le VIETNAM avec une petite liste de conseils pour préparer son voyage au pays d’ex-Indochine et quelques astuces pour en profiter au maximum sur place et éviter des désagréments ou du moins en avoir connaissance. Cet article est subjectif et ne concerne que mon avis personnel. J’espère quand même vous apporter de bons conseils pour visiter ce magnifique pays.

1- Se préparer un itinéraire

Ce conseil s’adresse aux voyageurs qui aiment que leur séjour soit un minimum organisé. Je fais partie de cette catégorie et cela ne m’empêche pas d’utiliser le mot « aventure » en qualifiant mes voyages. Je trouve tout de même important de savoir quelle ville, quel monument, quel endroit je veux visiter sans pour autant me fixer des dates et horaires précises, vous êtes d’accord avec moi?

En général, je note sur mon guide les points clés et je décide sur place en fonction de mes envies. Par exemple, je prévois de rester dans un même hôtel pendant 3 nuits et je liste les choses à faire et à voir autour de cet endroit.

2- Bien choisir ses hébergements

Ce conseil peut être interprété différemment selon le type de voyage que vous souhaitez vivre. Pour ma part, j’aime alterner entre hôtels confortables type 3* et hôtels ou guest house moins chers mais qui reflètent la culture du pays où l’on se rend. S’immerger dans les coutumes et les traditions locales est une belle expérience que tout voyageur devrait apprendre à connaitre et à tester ne serait-ce que quelques nuits.

Côtés hôtels au Vietnam, les hôtels de milieu de gamme sont corrects. Lisez les avis des voyageurs avant de réserver. L’hôtel qui m’a beaucoup plu à Hanoï est le Gondola Hôtel. Idéalement situé à 2 minutes à pied du lac Hoan Kiem et des principales attractions, cet hôtel est accueillant et propre, les chambres sont confortables et le service est correct. Le prix d’une chambre double est d’environ 45€ la nuit avec petit-déjeuner.

Je suis passée par le site www.agoda.com pour réserver toutes mes nuits d’hôtels au Vietnam. J’aime beaucoup cette plateforme de réservation qui propose des prix assez attractifs avec de nombreuses promotions flash. L’utilisation est simple et rapide, l’annulation est dans beaucoup de cas, gratuite jusqu’à 48h avant le départ et vous avez la possibilité de réserver la chambre plusieurs mois avant et être débités seulement 72h avant votre arrivée à l’hôtel.

3- Réserver ses vols internes à l’avance

Beaucoup de voyageurs pensent qu’il est très facile et simple de réserver ses vols internes à la dernière minute. Je travaille pour une compagnie aérienne et je peux vous dire que ce n’est pas aussi simple. Cela dépend des destinations bien entendu. Souvent, en vous y prenant à la dernière minute, vous ne bénéficiez pas de promotions ou de prix bas, les prix sont en général plus élevés. Ne me demandez pas pourquoi mais c’est comme ça et je vous avoue que je trouve pas cela très logique mais bon, on ne refait pas le monde!

J’ai réservé mes vols internes environ 1 mois à l’avance pour effectuer le trajet Hanoï-Danang (aller-retour) avec la compagnie Vietnam Airlines. J’ai eu le chance d’obtenir une promotion qui venait d’être mise en ligne et j’ai donc payé mon billet 60€ aller-retour ce qui en soit, n’est vraiment pas cher. En retournant sur le site quelques jours plus tard, les prix avaient déjà augmentés (90€) alors si vous tombez sur une promotion, n’attendez pas en espérant que les prix baissent (conseil d’ami).

4- Préparer ses excursions et transports terrestres (ou maritime) 48h avant

Photo via Pinterest
Photo via Pinterest

En arrivant au Vietnam, je n’avais réservé aucune excursion. Comme je le disait plus haut, je préfère organiser mes activités sur place, au feeling et en fonction de la météo (ou de mes humeurs). Cependant, j’ai rencontré quelques surprises sur place; je pensais pouvoir me rendre dans une agence locale et trouver une excursion ou un transport pour le lendemain sans problème mais ce n’a pas été le cas. Enfin, j’ai quand même réussi à trouver des alternatives mais qui ne correspondaient pas forcément à ce que j’avais prévu à l’origine. Donc je vous conseille vivement de réserver vos excursions et vos transports au moins 48h avant pour obtenir ce que vous voulez. Je pense notamment au bus de nuit que nous avons réservé en dernière minute pour aller de Hanoï à Sapa (le train de nuit était déjà complet) et à la croisière à la baie d’Halong où nous n’avons pas eu une cabine à la hauteur de nos attentes.

5- L’eau n’est pas potable

Dans beaucoup de pays d’Asie l’eau n’est pas potable, achetez vos bouteilles d’eau au supermarché du coin ou en épicerie. En général, les hôtels vous mettent 2 bouteilles gratuites par jour à disposition.

6- Au Vietnam, vous êtes millionnaire

Ne vous méprenez pas, ce titre est ironique ! Tout ça pour vous dire que la monnaie locale est le Dong vietnamien (VND) et que 1€ = 24 000 VND. Avec ça, vous devenez vite millionnaire et votre portefeuille est plutôt bien garni. Les pièces n’existent pas, il n’y a que des billets. PS: de nombreux commerçant acceptent le dollar.

7- Attention aux arnaques dans la rue et aux pickpockets

Photo via PinterestComme partout, me direz-vous. Il faut être attentif (même en bas de chez soi!) sans devenir paranoïaque. C’est important de s’informer sur la sécurité dans les villes où vous voyagez mais il ne faut pas que cela vous fasse peur ou que vous décidiez d’annuler votre voyage. Il y a de l’insécurité, des vols, des arnaques PARTOUT dans le monde. Oui certaines destinations sont plus sûres que d’autres mais vous pouvez très bien avoir ce type de désagréments dans certains quartiers près de chez vous. Bref, je vous rassure, le Vietnam n’est pas du tout dangereux (d’ailleurs, ça veut dire quoi dangereux?? Les visions du danger sont tellement différentes…). Je vous conseille d’être toutefois attentifs à vos affaires, comme partout, il y a des pickpockets, il y a des arnaques et on ne peut pas toujours y échapper.

Je vais vous raconter une petite arnaque à laquelle j’ai eu le droit lors de mon voyage. Ce n’était rien de méchant, ni de dangereux mais on se sent quand même très bête sur le moment. Si vous connaissez la ville d’Hanoï, vous savez qu’il y a de nombreux vendeurs de rue qui se promènent avec de gros paniers pour vendre des souvenirs, des gâteaux et toutes sortes de babioles. Une vendeuse de beignets est passée devant moi et j’avais envie d’y goûter. Je lui ai donc demander 2 beignets pour 20 000 VND (1€). Je n’avais pas de billet de 20 000 VND, je lui ai donc tendu un billet de 50 000 VND pour faire de la monnaie. [Je suis en train de rigoler en vous écrivant cet épisode tellement je me suis faite avoir rapidement LOL]. Elle met donc 2 beignets dans un petit sac et voit mon billet de 50 000 VND. En 2 minutes top chrono, elle me rajoute 2 autres beignets (à ce moment là j’essayais de lui dire que j’en voulais que 2 et pas 4), elle prend mon billet et s’en vas (limite en courant) ! Vous voyez l’image de la petite dame d’un certain âge en train de s’éloigner rapidement pendant que je me retrouve avec 4 beignets dans les mains? Voilà voilà. Ce n’étais que le deuxième jour dans ce pays et après ce petit passage (plutôt marrant mais embêtant), j’ai préféré donner l’appoint lorsque j’achetais des souvenirs sur les marchés ou dans la rue.

8- Ne soyez pas pressés

De toute façon, en vacances, ce n’est pas le but n’est-ce pas? Certaines situations peuvent néanmoins être agaçantes comme la non-ponctualité. Sur les 15 jours de voyage au Vietnam, nous avons été à l’heure seulement 3 fois parmi toutes les excursions et les transports auxquels nous avons participé. Quand je dis 3 fois c’est : le train de nuit de Sapa à Hanoï, le vol entre Hanoï et Danang et le taxi entre Hué et Hoi An. Pour chaque excursion, nous avons eu au minimum 30 minutes de retard (au minimum…). Ce n’est pas la mort, certes, mais quand vous voulez profiter de vos journées dans leur totalité sans perdre de temps, 30 minutes c’est beaucoup. Il faut aussi savoir que le soleil se couche tôt (vers 17h30-18h) donc il faut se lever tôt pour profiter de ses journées dans leur totalité.

9- La circulation vietnamienne est un choc culturel

Photo via Pinterest

La circulation est certainement la plus grande différence que j’ai trouvé entre la France et le Vietnam. Ce fût mon plus grand choc en arrivant à Hanoï : cet aspect est surtout marqué dans les grandes villes, nous n’avons pas vu cette circulation bordélique à Sapa ou à Hoi An par exemple. Les scooters sont partout, je suis sûre qu’il y a autant de scooter que d’habitants à Hanoï! Les sens interdits et les feus sont bien présents mais personne n’a l’air de les voir. Les klaxons sont utilisés pour TOUT, je dis bien TOUT et même les trains klaxonnent ! On aperçoit des passages piétons mais la priorité n’existe pas. L’astuce? Regardez droit devant vous, avancez d’un pas ferme, ne courrez pas et voilà, vous avez réussi à traverser une rue. Les scooters vous contournerons sans s’arrêter mais ne vous inquiétez pas, ils ne roulent pas vite (entre 30 et 40 kms/h je pense) au centre ville. Bref, après quelques jours à Hanoï, traverser est devenu un jeu d’enfant LOL .

10- Quelques règles de bonne conduite

♦ Les vietnamiens comme beaucoup d’asiatiques ne s’embrassent pas pour se dire bonjour, ils se serrent la main.

♦ Veillez à ne pas porter de vêtements trop courts (shorts, débardeurs, jupes…) dans les lieux cultes par respect.

♦ Il ne faut pas planter ses baguettes dans un bol de riz, c’est le signe d’un rituel pour les morts

♦ Les vietnamiens sont très directs et ne tournerons pas autour du pot pour vous dire quelque chose, ne soyez pas vexé, cela fait parti de leur éducation.

Est-ce que ces conseils vous sont utiles? Préparez-vous un voyage au Vietnam? 

Planifiez votre voyage au Vietnam avec l’agence Comptoir des voyages qui se fera un plaisir de vous renseigner et de réaliser votre projet de voyage !

N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou m’envoyer un email si vous voulez d’autre infos sur le Vietnam et sur mon voyage, je me ferais une joie de pouvoir vous répondre!



14 thoughts on “10 conseils et astuces pour voyager au Vietnam”

  • Votre article est super ! C’est une destination qui me plairait je pense. Mais surtout pour voir les paysages, les villes me font un peu l’effet d’être surpeuplées.
    Merci pour ces précieux conseils, c’est toujours bien d’avoir l’avis de voyageurs pour se préparer à découvrir un nouveau pays.
    J’aime beaucoup votre blog !
    A bientôt

    • Merci beaucoup! Je confirme les paysages sont plus impressionnantes que les villes même si Hanoï est très dépaysant il ne faut pas y rester trop longtemps 🙂 A bientôt!

  • J’aime beaucoup ce genre d’article 🙂 Moi je suis plutôt guesthouse quand je voyage, je vais rarement dans des hôtels mais ça arrive, en fin de voyage. Pour les vols internes je réserve toujours sur place genre quelques heures avant et effectivement ça coûte cher, mais réserver avant de partir j’aime pas parce que j’aime pas devoir me tenir à un horaires haha
    J’ai toujours un itinéraire plus au moins, mais c’est beaucoup beaucoup d’improvisation au final, souvent même je prends même une nuit dans une guesthouse et si j’ai envie de rester plus longtemps je prolonge au fur et à mesure 😛
    Bisous !

    • Le bouddhiste birmanie est une chose très sacré dans ce pays. Lors de la visite des temples et le site d’autres religions du bouddhisme, les touristes doivent avoir pieds nus, tête nue, ne pas porter un chapeau, porter des sandales, chaussettes, ne portent pas des chemises de chaussette trop mince, jupe trop courte aux temples. En particulier, certains endroits ne permettent pas aux femmes de s’approcher de l’autel et brûlent de l’encens. Souscrire de l’argent dans la disposition du mérite de l’arche est volontaire et facultative.
      Il faut que les visiteurs recherchent des infos sur les règles permettant de prendre des photos ou filmer aux certains lieux sacrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *